Non classé

Les Vers de Charles I: Essais au suicide poetique

Sans Titre

Silencieusement, regard voguant, s’éteint mon âme,

Enfermement, regard méfiant, au loin la hargne,

Qu’ont-il donc, ces hommes aveugles et méchants ?

De les voir, je m’en sens seul et heureux pourtant.

Essais

Je me suis essayé à la poésie, je me suis raté.

Espérons qu’avec un fusil cette fois-ci va passée.

C-|K]-S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s