Articles Tendancieux/Les Torchons de Charles

Retour des Cendres

Petit retour timide en ce début d’année.
Peu de chose change et tout évolue. Les consciences s’éveillent, d’autres se ferment, mais l’essentiel de la masse ne fait rien. Attends. Regarde. Juge mais ne comprend pas.   Si l’éducation française n’a pas su avec moi et beaucoup d’autre, faire son travail d’enseignement. Si l’école et le collège n’a pût m’intellectualisé de la bonne manière, formaté avec les bonnes informations aux bonnes doses, alors il ne me restait plus qu’un seul choix : le faire moi-même.

C’est plutôt difficile et même là je suis mauvais élève, mais si j’ai bien assimiler quelque chose c’est la radicale différence existante entre l’enseignement par la voie officielle et celle que l’on prend soi-même, et ce, sur les mêmes sujets.

Depuis que je farfouille ici et là, que je bouquine un peu de tout, je m’aperçois des Mensonges, des occultations et des raccourcis pris par « l’Éducation » Nationale afin de nous maintenir dans un état semi-informatif, et ce en enseignant uniquement les informations nécessaire au fonctionnement de la société et en survolant (voire en occultant carrément) les autres. En apprenant au bon enfant les bonne chose, en gardant un climat de compétition (climat qui, pour la plupart, sera le même toute leur vie) et un climat de tensions (sociales et autres) dans ce même but d’accoutumer les futurs enfant-rouages à leur vie pré-destinée.

J’apprends, et confirme qu’il existe une réalité autre que celle inculquée par nos sociétsé. De l’histoire de l’Amérique Latine jusqu’à la démocratie Athénienne en passant par le christianisme et l’histoire de toute les confréries initiatiques (Bâtisseurs, Franc-Maçon, Mithraisme), il existe une multitude d’exemple d’une humanité en harmonie avec l’Univers, envers toute chose ; de sociétés autonomes, autodidacte, autogérées; des civilisations aux technologies et aux moyens que nous pensons toujours impossible, et même être de l’ordre du pur fantasme d’illuminé, qu’elles aient pu y accéder.

En s’informant sur les réels mécanismes de l’économie, notamment ceux de la monnaie, de la politique et du travail (trois sujets à approfondir indépendamment et au maximum), on observe les réels enjeux; les réalités qui dominent; en somme, le véritable Visage de la Société.

Il est néanmoins absolument nécessaire de garder une place aux doutes et aux remise en question dans ce flot d’informations massif. Il est important de ne pas tomber dans l’extrême caricature de la conspiration extra-divine.

Quand je met à plat toutes ces informations, que je reconstitue le schéma de la Société Moderne, il est vrai que j’ai parfois le regard hésitant vers la corde soigneusement nouée à la poutre de mon salon.

Mais je reprend vite mes esprit, et je me rappelle du cadeau que je me suis moi-même offert : l’Éveil. Ou du-moins, le demi-sommeil. J’ai effectivement compris que le seul moyen d’atteindre un état d’éveil complet était de supprimer complétement son conditionnement ; chose, hélas, quasi-impossible. Explication Jamie :
Notre regard est filtré. Tout ce que nos yeux voient (et donc tout ce que notre cerveau par la suite analyse, interprète et transforme en point de vue, en Vérité) ils le voient au travers des filtres posés par l’éducation parentale, les mass-médias, l’école, et même par sa propre appréhension des choses, ce que je définirais par sa connexion innée avec le monde qui l’entoure. C’est ensuite à chacun, quand vient une certaine maturité de la conscience, de remettre en cause les vérités définies par son propre regard, à lui de remettre en cause ses propres convictions, de réfuter ses arguments aiguisés à la pierre par vingt année de messe, ou de vingt années de raclées de père alcoolique. A chacun de comprendre que chaque personne possède sa propre conception des choses que nous pensons être nos Vérité et que l’épanouissement personnel se trouve dans l’acceptation de l’existence de plusieurs Vérité et dans la remise en cause perpétuelle de ses convictions propres.

Tout ceci est en vérité très subtil , il ne s’agit pas de dire à chaque fois « oui tu as raison, c’est vrai » à chaque nouvelle donnée reçu, il s’agit plus de refuser l’idée de la Pensée Unique, moteur de la haine entre humain.

Je reviens un peu au puzzle hideux que représente la Société Moderne ; j’essaye, jour à près jour de définir le point de rupture entre l’Homme et son environnent. C’est difficile à dire car il existe beaucoup trop d’événements majeurs dans l’histoire pour situer à un moment précis le jour où l’homme à cessé d’être Terrien (j’entends par là toutes choses ayant sa légitimité sur terre, une fleur, de l’eau, un étron). Et puis il est facile de désigner un effet afin d’en faire une cause. C’est même la le principe, même le fondement, de notre Civilisation, faire passer les effets pour des causes et les causes pour des effets.

Le problème se situe plus loin que cela, au niveau microscopique (peut être nos cellules dégénère t-elle?) autant que macroscopique (Peut-être n’avons nous jamais était fait pour vivre en cet endroit de l’univers). Ce n’est pas moi qui saurais.

En conclusion, car il faut que je m’arrête, je travaille demain, pour trois sous et un dos cassé. Je suis un con !

Bref, en conclusion ; je recommande aux gens de reprendre leurs bouquins d’histoire/éco/philo/porno, et de refaire le programme avec des informations réelles, des données brute que vous obtiendrez en regroupant tous les points de vue, informations, théories existant sur une question précise, que vous les comparerez et en tirerez une vérité non déformée par le prisme de votre conception ; et alors à ce moment vous pourrez à peu près croire que cette chose s’est probablement déroulée de la sorte, mais gardez en tête que tout, tout bien gras, tout n’est que spéculation. Rien n’est Vérité Absolue, il y’ a des vérité plus forte, des vérité plus proche de la réalité cosmique de l’événement, il existe des égrégores que forment des courants de pensés similaires qui peut être représente une vérité, mais ! Mais rien n’est jamais tangible, sauf le fait que vous êtes Dieu et que vous êtes les seuls maîtres de vous même. Ni temps, ni bonheur, ni abondance ne serait vous empêcher d’être l’accomplissement de vous même.
A moi aussi d’y croire.
A nous tous.

Charles K. Stockton

PS : c’est le premier article de l’année. Mais cette mascarade dure depuis trop longtemps alors je ne ferait pas plus d’éloge sur ce fait.

Publicités

Une réflexion sur “Retour des Cendres

  1. « il est vrai que j’ai parfois le regard hésitant vers la corde soigneusement nouée à la poutre de mon salon.  »
    Jaime bien la tournure de la phrase

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s