Articles Tendancieux/Les Torchons de Charles

Joyeux Anniversaire Charles. Va te Faire Foutre Charles !

J’ai eu une discutions avec moi même.

Je perd un peu le fil.
Aujourd’hui, jour de ma naissance, vraiment en plus car il s’agit de la date exacte, j’ai perdu le fil.
Enfin, depuis longtemps en fait, mais aujourd’hui je l’écrit. Parce que ici aussi j’ai perdu le fil.
« Hey ! mec, mais t’es qui ? Tu t’prends pour un intellectuel aux lunettes en cul d’bouteille qui se permet de regarder la société au travers des idées périmées que, sans vergogne, ni honte, sans rougir, ni frémir, tu étales par le biais de cette page virtualisé ?
N’est-il pas vrai que tu as crée cette page pour tes récits malsain, pour que tes mots mal choisit pénètre les barrière de la morale afin de souillé son intimité aliénante dans laquelle les gens se vautrent ? Et non pour te perdre en de longue diatribe sans consistance sur le monde humains.
Les humains, parlons en des humains. Qui es-tu si ce n’est une partie de ses êtres sales, un organe vital de la masse puante que tu nommes, sourire aux lèvres, Humanité ? Es-tu un surhomme ? Un Dieu ? Ah non, un alien ?
Je vais te le dire.
Un moins que rien aux idées utopiques, bercé par la douce illusion d’avoir compris quelque chose, compris l’ignorance, compris l’incompréhension, le silence. Un de ces perturbateurs de l’ordre établit jouant le jeu établit de l’ordre perturbé ? Une marionnette des maîtres de la pensé, conditionnée depuis ce fameux mercredi 14 novembre 19**, 10h30 heure de la chatte à ma mère.
Perverti jusqu’à la psyché par les convictions éducatives ancrées par tes parents, induites par la société, crée par la mercantilisation généralisée de toutes choses palpables ou impalpables ?
Qu’es-tu bigre de chiotte ! que fait tu là, avec tes grands mots, tes sautes d’humeurs, ton spiritisme à deux balle mal francisé.
Car en plus tu fais mal ce pourquoi tu crois être fais.
Car en plus, tu n’est qu’une boule de frustration primitive ;
Car en plus tu es ce que tu hais
Car en plus, tu commence des phrase par car.
Et car tu sais ce qu’ils on fait, tu sais ce tu as fait, tu sais ce nous faisons, tu sais ce qu’il vont faire, tu sais que tu ne sais rien ; alors quoi ? L’espoir c’est la fuite ?
Heureusement, et c’est la seule qualité que tu as le droit de t’accorder, tu n’as jamais eu d’espoir.

Écoute Charles ? Va Te Faire Foutre.
J’ai passé l’âge de dénigrer ce que je suis il y a une heure et demi à peu près.
J’assume ma merditude comme tout un chacun se fait ; et je continuerais à vivre dans la débauche et à écrire des trucs louches, des trucs sans intérêt jusqu’à que la maladie m’emporte, ou bien l’overdose ; parce que je te hais tellement. Et qu’on es bien trop seul.

Tu n’auras pas le dernier mot sale enfoiré.

On verras bien enculé.

Charles et Charles

Venez à ma party

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s