Non classé

L’Oublis Terrible

L’empire a su occulter les atrocités qu’il a commis pour devenir ce qu’il est désormais : l’ultime ultra-puissance décisionnaire. L’enseignement qu’il nous apporte pose un voile très épais et très large sur le passé, entaché de sang et d’horreur, qui lui est propre. La découverte de l’Amérique est une des rares chose que l’on apprend à nos enfants, seulement, nous en faisons un fait glorieux et non pas l’acte de barbarie immonde qu’il fût vraiment. Mais le pire, pour nous français, c’est cette façon d’oublier. Haïti par exemple, que nous avons saigné, rééduqué, terrorisé et surtout réduit à l’état misérable dans lequel le pays subsistent désormais.. Jadis joyeux d’écologie, et l’une des civilisations les plus avancées, Haïti est désormais considéré comme un des plus pauvre pays au monde. Le colon occidental s’est toujours sentit doté d’une mission divine. Nous avons cru être de notre devoir de détruire les cultures d’un pays, de bannir toute tradition et d’instaurer nos modèles économique, viable uniquement pour nous. Pour que notre monde technologique et supérieur le deviennent, nous avons dû nous débarrasser des civilisations avancés, et assouvir leurs peuples.

Désormais, l’espoir de revoir un jour ces pays dans leur glorieuses conditions, est anéantis – du moins tant que restera debout le monde occidental. Nous chantons encore les louanges de nos droits de l’homme, de nos modèles financiers qui rapportent, et de notre abondance presque miraculeuse, mais nous occultons que si cela fonctionne c’est uniquement grâce à l’exploitation et à la misère humaine. Nous devrions être élevé dans la honte et le dégoût. Nous n’avons rien apporté de bien au monde. Quasiment tout les maux de cette terre pourrait être éradiqués si nos vie n’était pas si dépendante du modernisme et de ses idéaux, quant aux problèmes restants, ils naissent de par nos modes de vies opulent, anxieux, stressant et malsain.

Si l’éducation, et donc le gouvernement, arrive à glorifier notre passé, en occultant les conséquences sur les cultures étrangères et sur l’écologie. Il sait se vanter d’actes qui ne lui sont pas propre.
Comme, par exemple, la résistance sous l’occupation nazi. On peut entendre Sarkozy vanter la résistance Française, dire que nous nous somme bien défendu face à la barbarie ; mais l’ennemi de la résistance était le gouvernement qui capitula face aux Allemand. C’est le peuple, et non pas l’état politique, qui libéra la France, il est important que les gens le comprennent.
A chaque grande révolte ou forme de résistance, ce fût toujours un sentiment de répulsion face aux élite décisionnaire qui poussa les peuples à tourner leur armes contre les pouvoirs en place. Et à chaque fois les dirigeant ont répondu par la répression, jugeant que le peuple n’avait pas à se soulever, qu’il n’était juste qu’un amas d’arrogant et d’ingrat.

Les personnes tenant ce genre de discours, c’est à dire pensant être dans un pays libre et moderne, où la réussite amène le bonheur et l’acquisition matérielle, le respect, pensent que la chance (de naître ici) ou la fatalité (de naître ailleurs) contrôle la société et non pas l’exploitation et asservissement des pays-ressources. On peut conclure dans ce cas là que l’aliénation perpétué par l’éducation et les médias de masse est plutôt bien rodé.

Charles K. Stockton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s